L'offre assurance pret immobilier-630

L'offre Assurance Prêt immobilier de la MAGE

Vous avez besoin d'une assurance pour le prêt de votre projet immobilier. Notre partenaire « AS ASSURANCE » vous proposera une offre compétitive.

Jeunes ou moins jeunes,
Une primo accession à la propriété,
Un prêt relais,
Un achat de résidence principale,
Un achat d'investissement,
Prêt travaux, etc…

Demande de devis

CE QU'IL FAUT SAVOIR

Si la garantie hypothécaire et la caution assurent au créancier une couverture en cas de manquement de l'emprunteur à honorer ses échéances, l'assurance du prêt est un dispositif assurant une protection pour l'emprunteur et sa famille tout en apportant  une garantie pour le prêteur. Elle protège l'investissement et la famille en cas de décès, invalidité absolue et définitive, incapacité temporaire, chômage de l'emprunteur et ou du co-emprunteur (selon les garanties souscrites).
 
En cas d'incident, l'assureur prendra en charge le paiement du capital restant ou assumera le remboursement des mensualités (en totalité ou partiellement selon le niveau de couverture souscrit).

La souscription d'une assurance de prêt a pour objectif aussi de préserver la famille afin que les difficultés financières ne viennent pas s'ajouter à l'épreuve du deuil ou de l'invalidité.

La souscription d'une assurance n'est pas obligatoire par la loi contrairement aux idées reçues, par contre elle est exigée et rendue obligatoire par les créanciers faute de quoi aucun prêt ne pourrait être accordé.
A savoir : cette obligation se porte sur l'assurance décès et incapacité absolue et définitive

  • La garantie perte d'emploi

Le statut du fonctionnaire préserve l'adhérent MAGE Membre principal du chômage, toute souscription d'assurance de la  garantie « perte d'emploi » est à proscrire.

  • L'arrêt de travail

La couverture de prévoyance de la MAGE, quelle que soit l'option choisie, apporte une couverture en allocations journalières pour le personnel membre principal dès le passage à mi-traitement après un arrêt suite à une maladie ou un accident. Si le fonctionnaire est jugé inapte à reprendre ses fonctions après épuisement des allocations journalières, il est alors mis en invalidité et percevra ainsi une rente invalidité s'il n'est pas en âge de préretraite (mise en préretraite pour invalidité)

La souscription à la garantie « arrêt de travail » ferait ainsi l'objet de double emploi. Cependant il appartient à chacun d'apporter sa propre appréciation pour une éventuelle souscription.

 En conclusion, la souscription aux garanties minimum exigées (capital décès, invalidité absolue et définitive) semble suffisante pour l'adhérent MAGE, sous réserve des exigences de l'établissement prêteur.